Actualité

Marché transatlantique : il est grand temps de se mobiliser (3) - 05/12/2013

La semaine dernière, nous avons abordé les nombreux dangers que représente le marché transatlantique et le fait qu’il permet de mieux comprendre les enjeux de l’austérité imposée actuellement en Europe.

Pour ce dernier article, il nous semblait intéressant de faire le point sur la manière dont on peut s’opposer à la mise en place de ce grand marché.

Quels sont les rapports de force politiques ?

En mai 2013, les députés européens se sont prononcés sur le mandat de négociation à donner à la commission.

Il est tout d’abord intéressant de savoir que toute une série d’amendements ont été refusés très majoritairement par les euro-députés.
Il s’agissait, par exemple, d’une demande relative au lancement d’ un grand débat démocratique avec la société civile avant tout début de négociation. Ou encore d’empêcher des investisseurs privés de porter plainte contre des Etats.

Vint ensuite le vote final concernant le mandat à donner à la commission européenne. On ne s’étonnera pas d’apprendre que le résultat fut de 460 pour. 105 députés ont voté contre et 28 se sont abstenus. Seuls les députés de la gauche dite radicale et les écologistes européens se sont opposés

Au sein du groupe « socialiste », le PS a voté contre mais sa position était malheureusement très minoritaire.

On le constate, le rapport de force politique est loin d’être favorable aux opposants au marché transatlantique.

C’est donc à notre niveau, syndicats, associations, simples citoyens de tenter de faire bouger les choses, en sensibilisant ou encore en popularisant la plateforme www.no-transat.be

Cette plateforme d’opposition a été lancée début 2011. Elle regroupe quelques dizaines d’association et citoyens. Des formations, conférences sont régulièrement organisées, des articles publiés.

Même s’il s’agit de matières extrêmement complexes et techniques, il est impératif de se mobiliser, de dire un NON massif aux menaces qui pèsent clairement sur nos démocraties. Ce qui est à l’œuvre n’est rien d’autre qu’une privatisation totale de nos sociétés, avec moins de démocratie et de solidarité.

Mobilisons-nous 

pour en savoir plus :

Voir toute l'actualité…