Nos actions 2016

Le contrôle de la disponibilité des chômeurs - vers une protection sociale au mérite ? - 14/12/2011

Le 14 décembre dernier, Jean Faniel du CRISP est venu nous exposer l'évolution constatée ces dernières années en matière de contrôle de la disponibilité des demandeurs d'emploi.

De la fin de la seconde guerrre mondiale au tournant des années '70 et '80, le chômage apparaissait essentiellement comme étant un problème collectif qui concernait les travailleurs, les employeurs et les services publics.

Avec l'apparition du "néo-libéralisme" (les années Tatcher-Reagan - Martens-Gol cher nous), des modifications idéologiques sont lentement apparues.
Le rapport entre capital et travail s'inverse, l'individualisme se développe et les pouvoirs publics - sous prétexte d'économies à réaliser - désinvestissent progressivement le champ collectif.

D'une responsabilité collective, le chômage est devenu une responsabilité individuelle (c'est de la faute du chômeur s'il ne trouve pas d'emploi).

Un débat passionnant a suivi l'exposé de Jean Faniel. De nombreux témoignages ont mis en évidence l'absurdité des mesures de contrôle qui se renforcent plan après plan
Le contrôle de la disponibilité des chômeurs - vers une protection sociale au mérite ? Le contrôle de la disponibilité des chômeurs - vers une protection sociale au mérite ? Le contrôle de la disponibilité des chômeurs - vers une protection sociale au mérite ? Le contrôle de la disponibilité des chômeurs - vers une protection sociale au mérite ?
Voir toutes les actions…